un piacevole riconoscimento giuntomi ....

la consegna dei premi ....

dalla Germania la "memoria" di una visita ad Alessandria ....

     Deux, trois Italiennes

     Un an après, nouveau message de Gino (il cappello nel mondo):  “Premier prix au concours international du chapeau!” … Non? … Si! “Primo premio assoluto!” … pour “Fiori orientali”, bouquet exotique de soie rouge et or, accroché à un fez somptueux.

     Nous avons retrouvé Alessandrie: l´horloge astronomique sur la Piazza della Libertà, l´école professionnelle de design, les arcades de l´immense place Garribaldi, les stands des meilleurs chocolatiers du Piémont, les borsalinos à la boutique art-déco, au musée, à la fabrique, et Madame Borsalino elle-même qui parlait un français impeccable!

     Mais cette fois, l´honneur était sauf, car Heide a pu remercier en italien la municipalité lors de la remise des prix. Et puis, quelle belle exposition au Palazzo Cuttica avec les créations des collègues italiens, hollandais, japonais, français! Avec la surprise d´apprendre que le jury avait hésité pour le premier prix à cause de l´autre chapeau de Heide: “Atalanta”, haute coiffe, grand arc transparent aux dessins de fils or et argent, digne de grandes scènes d´opéras, ou de tragédies antiques.

    Gino (cavaliere, commandatore, citoyen d´honneur de la ville d´Arles) nous a ouvert encore d´autres portes. Et d´abord, la sienne; ensemble nous avons brisé la motte de parmesan, dégusté les spécialités de Maria, admiré les photos artistiques de lointains continents… Et puis, les châteaux! Celui de son ami qui nous a offert un café bien gourmand dans la salle des chevaliers. Et Piovera…

     La charmante Comtesse, et le châtelain distingué, ample chevelure argentée, longue bure noire, énormes clés à la ceinture, nous ont révélé les secrets des innombrables pièces de leur étrange demeure aux imposantes murailles de briques, ceintes d´un profond fossé.

     Nous avons été accueillis par l´armure d´un chevalier, le comte a narré la généalogie des seigneurs du lieu, nous avons traversé les collections les plus surprenantes, assisté à la géniale démonstration des correspondances de l´art et de la psychologie. Pour finir, nous avons fait la fête dans l´orangerie, avec un grand buffet et deux musiciens bien italiens et bien entraînants pour la danse…

    Sur le chemin du retour, nous sommes passés par Alba, capitale de la truffe blanche, et sur le marché, des tomates de la taille d´un petit melon, des fromages tout bleus, vieux de 15 ans. Asti, Barolo, Barbaresco,  vins rouges chaleureux et collines couvertes de noisetiers. Enfin Turin, la cité royale, avec ses kilomètres d´arcades … Viva l´Italia!

    Et depuis, le sire de Piovera a tenu sa promesse, inaugurant un musée du chapeau dans l´une des dépendances de son château. Quel honneur pour les enfants de Heide, les 3 Italiennes: Fleur gitane, Fiori orientali et Atalanta! 

---------

        Une Italienne

      Elle porte un nom rebelle: Fleur gitane. C´est une toque, très féminine, à l´immense roue noire de soie plissée, au cœur rouge piqué d´étamines de perles. C´est la première-née, et elle nous a fait découvrir le Piémont.

      “International contest-Hat Women: absolute winner” A la lecture de ce mail, Heide a crié de joie, puis tout est allé très vite: Hambourg, Milan, Alessandrie. Et tout de suite il est venu nous accueillir, Luigi, Gino pour les amis, pour moi le magicien d´Alessandrie, artiste-photographe-journaliste qui fait revivre la tradition du chapeau dans la cité du légendaire Borsalino. Il connaît tout le monde, aime Paris, adore le Sancerre, parle très bien français …

       Alors c´est Mariuccia qui nous a fait savourer les délices de la langue italienne, nous expliquant avec enthousiasme le symbole de tendresse des grappes de cadenas accrochées au réverbère de la via Piacenza, ou de son balcon, nous décrivant avec amour le mouvement des étoiles et les différences avec le ciel de l´hémisphère austral … Yeux écarquillés, oreilles tendues, nous essayions de suivre ces belles images.

       Comme en rêve, nous volions de merveilles en merveilles: la solennelle remise des prix à l´Hôtel de Ville par Monsieur le Maire ceint de la tricolore, la splendide exposition des chapeaux du concours à côté des képis napoléoniens au musée historique, le repas de gala au Palazzo del Monferrato, menu au chocolat et forêt de bouteilles sur la table -3 vins différents pour le seul dessert!- et enfin, le fantastique château de Piovera…

Heide e Claude Tricou

Lubeka - Germany

03/02/2015

 

Scrivi un nuovo commento: (Clicca qui)

123homepage.it
Caratteri rimanenti: 160
OK Sta inviando...
Vedi tutti i commenti

Commenti più recenti

02.08 | 16:51
con successo !!!!!! ha ricevuto 1
31.01 | 19:19
nemo profeta ha ricevuto 1
27.08 | 10:30
Museo cappello ha ricevuto 1
10.12 | 10:44
A te piace questa pagina